Bourgogne Live

​La Bourgogne viticole nous ouvre ses trésors et c'est par le biais de François et Aurélien, deux blogueurs passionnés de vin que nous découvrons tout ce qui se passe dans cette région ! Leur site, Bourgogne Live, ouvert début 2010 a rassemblé beaucoup d'amateurs et de connaisseurs des plaisirs vignerons. Voici leur portrait...

Comment est né « Bourgogne Live » ? Qui fait quoi ?

Nous avons créé Bourgogne Live pour partager en ligne nos découvertes dans le monde du vin dans une région qu’on aime particulièrement, la Bourgogne. Aurélien est un passionné d’image donc il s’est occupé particulièrement du design du site. C'est lui qui fait les photos et les vidéos dans nos reportages. Et moi, François, je m’occupe de la partie texte du site en faisant une veille sur le monde du vin pour choisir mes sujets. En reportage, c’est moi qui prépare et réalise les interviews. J’anime également notre communauté sur Twitter et Facebook.

 

Début 2010, naissance de votre site, comment a-t-il évolué depuis ?

Notre présence en ligne a commencé le 31 janvier 2010 à la Saint-VincentTournante à Chassagne-Montrachet où nous avons « live tweeté » photos et commentaires sur ce grand évènement viticole bourguignon. Face à la frustration des 140 caractères sur Twitter, nous avons vite eu l’envie de passer au format blog puis à la vidéo. Aujourd’hui, après plus de 1000 articles et 100 vidéos réalisées, nous ressemblons plus à un site magazine qu’à un blog à la première personne.


Pourquoi ce démarrage tardif des blogs sur le thème du vin ?

Les blogs de vin et les forums de vin ont été présents en fait sur Internet dès le début. Par exemple, le forum dégustateurs.com vient de fêter son 12e anniversaire. Des blogs français sur le vin comme celui de Jacques Berthomeau lancé il y a 7 ans ou comme celui d’Olif ou d’Emmanuel Delmas sont là depuis longtemps. Les vignerons et vigneronnes aussi bloguent depuis longtemps comme Iris du Domaine Lisson... Il est vrai que depuis un an, on assiste à une explosion de nouveaux blogs : c’est une nouvelle génération de filles et de garçons avec une approche un peu nouvelle qui attirent l’attention des medias en ligne.


Votre approche est ouverte et éclectique, quelle est votre ligne éditoriale ?

Nous ne sommes ni blogueurs ni journalistes du vin. Nous ne parlons donc pas à la première personne et nous n’avons pas non plus les mêmes contraintes que les journalistes. Nous nous sommes fixés une ligne de conduite respectueuse des lecteurs et des gens que nous rencontrons. Nous ne sommes pas là pour dénoncer ou pour faire de la promotion, nous essayons juste de partager ce qui nous intéresse, nous amuse ou nous plaît. C’est donc un équilibre à trouver entre des choix subjectifs et une certaine distance dans le traitement.


Quelle place occupe la Bourgogne dans la viticulture mondiale ?

La Bourgogne est une des régions viticoles les plus connues au monde. Il suffit de se poser à une terrasse à Beaune ou dans un bar à vin pour entendre parler toutes les langues et se sentir soit même un touriste en vacances. Grâce à ses vins, son patrimoine et son sens de la convivialité autour d’un repas et d’une bouteille, notre région attire le monde entier et ce n’est pas près de se terminer !


Pourquoi soutenir la candidature des climats au patrimoine mondial de l'humanité ?

Nous soutenons en effet la candidature des climats de Bourgogne en réalisant bénévolement des films sur les évènements organisés par l’association présidée par Aubert de Villaine. Tout le monde se souvient de cette marche nocturne de près de 3000 personnes entre Chambolle Musigny et le Château du Clos de Vougeot au milieu des célèbres parcelles illuminées de milliers de torches. Le classement à l’Unesco permettra de sauvegarder cette chose unique en Bourgogne, comme le dit Bernard Pivot, cette mosaïque de vignes délimitée et cartographiée par les moines depuis 2000 ans. Aujourd’hui tout le monde connait les Charmes, les Amoureuses...     « C’est de la poésie sur la terre. »


Quels sont vos conseils lors du choix d’un vin, pour des débutants ?

Ils peuvent faire comme nous ! Allez lire les forums et les blogs de vin sur internet ! C’est gratuit et vous trouverez des personnes passionnées pour partager avec vous leurs découvertes et leurs rencontres. Ils ont toujours une bonne bouteille à vous faire découvrir, un vigneron à vous présenter. Vous pouvez aussi lire les blogs des vignerons eux-mêmes qui vous donneront peut-être envie d’aller les voir dans leur cave pour goûter leurs vins. Allez voir aussi les cavistes qui peuvent vous aider et vous conseiller ! Il y a tant de gens passionnés par le vin sur le net et en bas de chez nous, il faut en profiter !


Quelles tendances décelez-vous dans l’univers du vin ?

Le vin sort d’une période de 20 ans de loi Evin qui l’a rendu pratiquement invisible dans les medias à part dans la presse spécialisée et de temps en temps au détour d’un reportage télé sur une région viticole. Aujourd’hui encore, c’est interdit de montrer sur des affiches des gens un verre de vin à la main. Mais avec internet, le vin a finalement trouvé un nouvel espace de liberté où l’on peut en parler et où l’on peut le montrer.
De plus la filière viticole montre qu’elle a pris conscience également des enjeux de santé publique en s’engageant dans une démarche d’éducation et de consommation responsable. Le manifeste de Vin & Société a été signé par toutes les interprofessions mais aussi par Alain Juppé et Bruno Le Maire à Vinexpo en juin Dernier. Même le Président  Sarkozy a dit que « la prohibition, ça ne fonctionne pas » devant les vignerons à Châteauneuf du Pape. Avec le classement du repas gastronomique français à l’Unesco, qu’on ne peut imaginer en France sans être accompagné d’une bouteille de vin, la France montre qu’elle est fière de sa cuisine et de ses vins. Il faut à mon avis continuer dans cette voie de la fierté et de la responsabilité pour faire connaître nos vins à l’étranger mais aussi surtout chez nous.

 

Entretien réalisé le 23/11/2011