Rose and Cook

​Marie-Laure dans son blog Rose and Cook nous livre ses trucs et astuces de Maman qui cuisine, au quotidien, mais aussi pour les grandes occasions. Son blog fourmille de recettes originales et colorées, de trucs et astuces, et d’une multitude d’informations sur des produits peu connus, ou des techniques de pâtisserie. À découvrir absolument !

Quelle est l’histoire de votre blog ?

J’avais un « blog de maman » depuis 2004 mais j’avais envie d’exposer un peu moins mes enfants et de montrer les « trucs et astuces » des gâteaux et de la cuisine de tous les jours que je leur faisais, et qui ne me paraissaient pas si compliqués. C'est pourquoi j'ai créé Rose and Cook. Aujourd’hui je suis créatrice culinaire et j’anime des ateliers aussi bien en pâtisserie qu’en cuisine salée, j’ai fait du chemin !

 

Comment a commencé votre passion pour la pâtisserie ?

Sans doute sur un coin table à regarder Rose, ma grand-mère !

 

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

C’est le monde qui nous entoure. Un rien m’inspire : de l’herbe, une fleur, un bâton de cannelle, une association de couleurs, etc. Et aussi le livre « The flavor thesaurus » de Niki Seignit parce qu’il permet de faire des choses osées dans les associations de goûts. Sinon, j’adore détourner les objets de leur utilisation habituelle, y compris en cuisine.

 

Qu’est-ce qui est nécessaire pour créer des gâteaux intéressants pour les enfants ?

Ce qui est nécessaire, ce sont les enfants eux-mêmes, je crois. Je pose chaque année à mes enfants cette question, parfois dangereuse : qu’est-ce qui te ferait plaisir pour ton anniversaire ? Parmi les réponses j’ai eu droit à : un gâteau herbes, un dinosaure,  le printemps et l’Étoile noire de Star Wars. « The Sky is the limit », les enfants ont bien compris et aiment me challenger. Mais le vrai défi, c’est la cuisine de tous les jours !

 

 

 

Vous dites que « la vie est trop courte pour cuisiner triste ». Quelles sont vos astuces pour égayer une assiette ?

On peut éveiller une assiette visuellement et gustativement en utilisant des épices, ou des aliments qui vont apporter une couleur originale (comme la betterave, la carotte violette ou la pomme de terre Vitelotte par exemple), ou bien en changeant la forme originale ou traditionnelle. L’important, c’est le plaisir. Manger pour le plaisir (de la forme, du goût, de l’odeur etc.)

 

 

 

Lequel de vos tutoriels est le plus plébiscité ?

En numéro 1, la recette avec les explications pour le gâteau arc-en-ciel, réalisé avec une mousse de poires. En numéro 2, les marshmallows-pops, et il va y avoir une déferlante de « pops » (sucettes avec bâtons) sur le blog dans les semaines qui arrivent. En numéro 3, les gabarits de macarons. Et ensuite le magret séché, facile à faire, et si bon !

Quel est votre outil indispensable en cuisine ?

Si je fais de la pâtisserie, c’est la balance et sinon c’est mon couteau d’office en céramique, léger et qui coupe comme un rasoir.

 
Où trouver des éléments de décoration de pâtisserie ?

J’aurais tendance à privilégier des boutiques en ligne avec qui le dialogue est sympa comme chez The Cake Shop, Ilovecakes, Cook Shop. Maintenant, je ne vous cache pas que pour les grosses commandes, je passe par l’Angleterre ou les Pays-Bas car les prix sont avantageux, ou bien chez Cerf Dellier qui est désormais vraiment ouvert aux particuliers.

 

Quelles sont vos adresses gourmandes à Paris ?

Il est très difficile de trouver un endroit sympa pour manger avec 3 enfants. Les ateliers enfants de pâtisserie sont bien chez L’atelier des petits gâteaux (Paris 6e), au Jardin d’acclimatation (Paris 16e), Crumbelle & Brunchy (15e), ChezBogato (Paris 14e), 1 mère 1 fille (Paris 15e).Pour les adultes, je vais animer des ateliers de macarons. Pour la décoration, on peut faire confiance aux ateliers pâtasucre de La lettre gourmande. Je préfère les ateliers de cuisine des grandes écoles de ou des grands chefs, car ils ne proposent pas seulement des niveaux débutants. Pour les chocolats, ce ne sont pas les bons chocolatiers qui manquent, mais mon préféré reste Patrick Roger.

 

Entretien réalisé le 9/03/2012