Chutney aux pruneaux, pommes et noisettes
Stylisme: 
B. Abraham
Ingrédients  

600 g de pruneaux (soit 500 g net)

500 g de pommes à cuire (soit 400 g net)

280 g de sucre roux

100 g de noisettes

30 cl de vinaigre de vin rouge

1/2 c. à café de curry en poudre

1/2 c. à café de cannelle en poudre

1 pincée de poivre de la Jamaïque

1 pincée de piment de Cayenne

Chutney aux pruneaux, pommes et noisettes

0
Aucun vote pour le moment
environ 3 pots de 375 g
15 min. de préparation
60 min. de cuisson
Surtout employés pour faire des compotes ou fourrer des entremets, les pruneaux font aussi de délicieuses confitures et de surprenants chunteys, en association avec des fruits secs.
Recette 
1La veille, mettez les pruneaux dans une terrine, couvrez-les d'eau bouillante et laissez-les tremper pour les réhydrater.
2Le lendemain, pelez les pommes, coupez-les en quartiers et retirez le cœur et les pépins. Mettez-les dans un faitout en acier inoxydable avec le sucre et 5 cl d'eau, et chauffez doucement, jusqu'à ce que le sucre soit fondu. Puis faites cuire à petits frémissements 10 minutes.
3Broyez les noisettes en les passant au mixeur. Égouttez les pruneaux, dénoyautez-les et coupez-les en morceaux. Ajoutez dans le faitout tous les ingrédients restants, mélangez et portez à ébullition. Puis baissez le feu et laissez réduireRéduireDiminuer le volume d’un liquide (fond, sauce) par évaporation, en maintenant celui-ci à ébullition, ce qui augmente sa saveur par concentration des sucs et lui donne davantage d’onctuosité ou de consistance. et épaissir 45 minutes environ, tout en remuant.
4Lorsque tout le liquide est évaporé et que le mélange a épaissi, retirez du feu. Mettez en pots et couvrez à chaud. Laissez macérerMacérer (faire)Faire tremper, plus ou moins longtemps, des éléments crus, séchés ou confits, généralement des fruits, dans un liquide (alcool, sirop, vin, etc.), pour que celui-ci les imprègne de son parfum. au moins 6 semaines avant de consommer.

Info

Le temps de cuisson est difficile à donner avec précision ; seule la surveillance de la cuisson permet de déterminer quand le chutney atteint la consistance idéale.

Dans le même ouvrage